logo_SEPQ

Historique

Chef de file dans le développement de la génétique porcine québécoise, la Société des éleveurs de porcs du Québec offre à ses clients une expertise découlant de plus d’un siècle de sélection génétique. Ce sont les éleveurs membres de la SEPQ qui, au fil des ans, ont fait du porc du Québec ce que nous en connaissons aujourd’hui.

Débuts de la SEPQ

La Société des éleveurs de porcs du Québec (SEPQ) est fondée en 1895. Au début du siècle, la Société des éleveurs de porcs du Québec fournit gratuitement aux cercles agricoles et aux sociétés d’agriculture des verrats de lignées génétiques supérieures afin que les producteurs du Québec aient accès à une génétique de haut niveau. Elle participe depuis toujours à divers programmes de recherche provinciaux et fédéraux, favorisant le développement et l’avancement de dossiers importants au sein de la filière porcine québécoise et canadienne.

Implication croissante dans la recherche en génétique et le développement de la filière porcine

  • En 1934, on voit apparaître la première station d’évaluation des porcs. La SEPQ devient par la suite l’investigatrice de plusieurs programmes d’amélioration génétique.
  • En 1978, la SEPQ crée le Congrès du porc et, quelques années plus tard, elle fonde l’Association du Congrès du porc.
  • Encore aujourd’hui, la SEPQ est un membre actif de la filière porcine. Elle est impliquée auprès des comités de plusieurs organismes majeurs, tels que la Fédération des producteurs de porcs du Québec (FPPQ), le Centre de développement du porc du Québec (CDPQ), le Centre canadien pour l’amélioration des porcs (CCAP), la Table filière porcine du Québec et l’Association du porc du Québec.

La SEPQ crée les alliances Duroc et Races maternelles

L’Alliance en génétique porcine – volet Duroc

La plus grande réalisation de la SEPQ demeure la création en 2000 de l’Alliance en génétique porcine – volet Duroc, plus simplement nommée l’Alliance Duroc. Cette Alliance est constituée d’un regroupement d’éleveurs de porcs de race Duroc, membres de la SEPQ. Ces éleveurs ont choisi de mettre en commun, de façon virtuelle, leurs troupeaux afin d’augmenter la vitesse de la sélection génétique sous la supervision du généticien du CDPQ. Le succès extraordinaire de ce regroupement a permis aux éleveurs d’être en mesure de répondre rapidement aux divers besoins des producteurs et de les accompagner pour qu’ils soient, à leur tour, capable de produire des porcs d’abattage répondant aux exigences des marchés. Rapidement, l’Alliance Duroc est devenue un leader en sélection génétique Duroc au Canada.

L’Alliance en génétique porcine – volet races maternelles

À la suite de l’énorme succès de l’Alliance Duroc, la SEPQ a formé en janvier 2008 l’Alliance en génétique porcine – volet Races maternelles. L’un des principaux objectifs de l’Alliance Duroc était alors de répondre à un besoin précis des éleveurs, soit celui d’avoir accès à de la semence identifiée de verrats purs YY et LL. Depuis avril 2009, les verrats disponibles sont placés en hébergement au sein du groupe G9-Insémination dans les locaux du CIPQ. Une entente de service a aussi été retenue avec le CDPQ pour faire le suivi des mâles en hébergement et assurer la régularité des services aux membres.

Un avenir tourné vers de nouvelles collaborations

Constamment à l’affût d’informations pour aller de l’avant et s’assurer de répondre aux besoins de leurs clients, la SEPQ coopère aussi avec d’autres intervenants de la filière porcine dans leur travail d’amélioration du porc québécois. Dans le contexte économique actuel, la force de regroupement est essentielle. C’est pourquoi la SEPQ n’hésite pas à proposer diverses associations avec d’autres organisations afin d’unir les forces du plus grand nombre d’intervenants et de partenaires possible.

La SEPQ : au service des éleveurs québécois depuis plus de 100 ans déjà.