logo_SEPQ

Projets de recherche et développement

La recherche et le développement dans le secteur porcin demeure une priorité pour la SEPQ.
L’objectif visé : maintenir les parts de marché des éleveurs et maximiser leur rentabilité en les conseillant, par exemple, pour les questions de génétique, de qualité de la viande et de régie des animaux.

Projet : « Évaluer le potentiel de la génomique pour l’amélioration génétique des porcs » (2009-2010)

Le but de ce projet est de développer l’application pratique de la sélection génomique pour l’amélioration génétique des différents caractères d’importance économique, dont les caractères de qualité de la viande.

La génétique quantitative a permis d’accélérer l’amélioration génétique de plusieurs caractères facilement mesurables tels que les performances de croissance et de reproduction. Cependant, pour les caractères difficilement mesurables tels que la qualité de la viande ou la résistance aux maladies, les méthodes d’évaluation génétique traditionnelles sont peu efficaces. La génomique offre une solution de rechange prometteuse, car elle permet de passer de l’étude d’un gène ou d’une petite fraction du génome à celle du génome dans son ensemble. Son développement a été rendu possible par des innovations technologiques majeures, dont les puces à SNP, constituées de milliers de petits marqueurs génétiques.

Ce projet est réalisé par l’entremise des épreuves 27 et 28 à la Station d’évaluation des porcs de Deschambault. Il a débuté en novembre 2009 et devrait se terminer en novembre 2010. Les porcs utilisés pour cette étude sont des castrats de race pure Yorkshire, Landrace et Duroc.

Les éleveurs de la SEPQ ont participé au projet en procédant aux croisements requis. Pour la participation à l’épreuve 27, les saillies des truies de race pure ont été effectuées en juillet 2009. Des échantillons d’ADN de chaque truie ainsi que des verrats utilisés sont mis en banque à des fins d’analyse subséquente par l’entreprise DNA Landmarks. Cette entreprise est spécialisée dans le domaine des marqueurs moléculaires et de la cartographie génétique pour l’industrie agroalimentaire. Les porcelets sélectionnés sur les portées découlant de ces accouplements sont entrés à la station en novembre 2009 et un échantillon d’ADN pour chacun d’entre eux est conservé. Les saillies des truies participantes à l’épreuve 28 ont été effectuées en janvier 2010 et l’entrée des porcelets en station est prévue pour le mois de mai 2010.

Projet « Guide sur la conformation porcine » (2009-2010)

La SEPQ est convaincue de l’importance de la conformation des animaux reproducteurs pour assurer aux éleveurs, sélectionneurs et multiplicateurs des performances technicoéconomiques de haut niveau. En effet, sans une bonne conformation, la longévité et la productivité des truies sont assurément compromises.

Le but du projet est de développer des outils et des documents assurant au plus grand nombre de producteurs, éleveurs et intervenants de la filière porcine l’accès à des connaissances sur la conformation des porcs reproducteurs.

La SEPQ sera responsable de la gestion globale du projet. La production et la réalisation de celui-ci ont été confiées à Agronor Services Agronomiques SA.

En résumé, le projet consiste à colliger les connaissances de la littérature et des éleveurs de porcs du Québec sur le sujet de la conformation. Plusieurs rencontres d’éleveurs sont prévues pour réaliser la rédaction et la conception initiale de la documentation. Le CDPQ sera lui aussi impliqué dans le projet comme source d’information technique par la présence de techniciens d’expérience, de professionnels de la génétique porcine et d’une banque importante de textes provenant de la littérature sur le sujet. Par la suite, le matériel audiovisuel sera développé afin de produire des outils de sélection pour la conformation des sujets de remplacement.

Originaux et pratiques, ces documents et ces outils regrouperont les items suivants :

  • Carnet de poche : référence visuelle des concepts clés de l’évaluation de la conformation
  • Affiche : résumé visuel des principaux points d’évaluation de la conformation
  • Livret d’information : revue détaillée des critères de sélection de la conformation
  • DVD : document éducatif présentant, en format vidéo, des notions de conformation porcine

Ces documents seront distribués aux producteurs et aux institutions universitaires et devraient être dévoilés en primeur lors de l’Expo-Congrès du porc 2011.

Développement d’un outil d’information sur l’environnement économique des marchés en production porcine – porcs et grains ( 2008-2010)

Le but du projet est de développer un site d’information sur les principaux marchés d’importance pour le porc (ex. porc, maïs, soja, tourteau de soja) qui présentera les tendances et une analyse des marchés, dont les marchés à terme. Cet outil de vulgarisation permettra de soutenir les producteurs de porcs dans leurs pratiques de gestion du risque afin d’améliorer leurs performances financières. Le projet doit se terminer le 31 mars 2010.

Consultez la fiche synthèse de ce projet.

Projet « Estimation du pourcentage de gras intramusculaire à partir de mesures in vivo par ultrasonographie dans le muscle Longissimus dorsi de porc » ( 2008-2009)

La première partie du projet s’est déroulée de janvier à juin 2008. Un logiciel d’analyse d’images développé par la compagnie Biotronics Inc., couplé à des mesures aux ultrasons, a été testé pour valider son efficacité à prédire le pourcentage de gras intramusculaire (GIM) de la longe sur le porc vivant. Plus de 1 000 porcs de race pure Duroc, provenant de 16 troupeaux canadiens, ont été mesurés.

La deuxième phase du projet s’est terminée en mars 2009. Cette partie du projet a été consacrée à la réalisation d’analyses complémentaires sur un plus grand nombre d’animaux pour valider les paramètres génétiques et les facteurs d’ajustement pour le sexe et le poids au sondage.

La technologie permet maintenant de mesurer le gras intramusculaire sur les porcs vivants. La compilation de ces données sur les porcs de race pure et leur mise en commun au CCAP a permis de développer un indice de potentiel génétique (IPG) pour le caractère de « pourcentage de GIM de la longe ». Il est donc désormais possible d’effectuer une sélection rapide et efficace de ce critère de qualité de la viande.

Consultez le rapport sommaire du projet.

Consultez l’article paru dans Porc Québec.

Projet « Répondre aux besoins des consommateurs par une viande de porc persillée » (2008-2009)

L’objectif de ce projet était d’identifier et d’évaluer des aspects techniques permettant de produire une viande de porc persillée répondant aux besoins des consommateurs. Plus spécifiquement, par le biais d’un test en station, le projet a permis d’identifier des pistes de solution concernant la génétique, l’alimentation et la régie à privilégier pour obtenir un niveau de persillage correspondant aux attentes des consommateurs.

La SEPQ a contribué à la réalisation de ce projet en fournissant de la semence de verrats de l’Alliance Duroc. Les verrats utilisés avaient préalablement été choisis en fonction de leur forte valeur génétique concernant leur potentiel d’amélioration pour le taux de gras intramusculaire.

Le projet a débuté en mai 2008 et a été complété en juin 2009. Les résultats ont permis de démontrer qu’il est possible d’augmenter substantiellement le pourcentage de gras intramusculaire des porcs en utilisant, en combinaison, la sélection génétique pour ce caractère et une alimentation appropriée.

Étude de coût de revient des verrats reproducteurs chez les éleveurs de la SEPQ (2008-2009)

La SEPQ tient compte du fait que les centres d’insémination travaillent de façon constante à augmenter l’efficacité de l’insémination, dans le but de diminuer la demande de verrats mettant une pression supplémentaire sur l’utilisation de verrats de qualité supérieure (utilisation de plus ou moins 5% des verrats produits).

Pour parvenir à obtenir des sujets dans la strate supérieure, le sélectionneur doit donc produire plusieurs verrats afin d’obtenir un animal potentiellement propice à être utilisé dans les centres d’insémination. Or, produire plusieurs verrats n’est pas sans engendrer des coûts substantiels à un point tel que certains sélectionneurs se questionnent s’ils ne devraient pas cesser d’en produire.

C’est pourquoi la SEPQ a demandé au CDPQ d’analyser la possibilité d’effectuer un rapport de recherche sur l’établissement des coûts de production d’un verrat afin de pouvoir y établir un prix de vente juste et équitable pour le sélectionneur.

Ce projet a été complété en mai 2009.

Consultez le rapport final de ce projet.

L’amélioration génétique des porcs pour la résistance aux maladies (2008-2009)

Le projet visait à étudier la variabilité de la résistance aux maladies et de la réponse immunitaire d’individus et de familles d’individus, à l’intérieur de populations d’animaux variées (Duroc, Yorkshire, Landrace). Cette variabilité a été déterminée à partir de différents tests (réponse immunitaire, génétique moléculaire, profil hématologique) afin de proposer une stratégie d’identification des familles d’individus plus résistants aux maladies, dans un but d’amélioration génétique de la résistance aux maladies des porcs.

Ce projet a été complété en juin 2009. Il a permis la construction d’une base de données d’ADN et de phénotypes, laquelle pourra être utilisée dans les futurs projets portant sur la résistance aux maladies. Ce projet a aussi permis le développement d’outils permettant aux éleveurs de fournir en routine des données de mortalité à la banque de données nationale.

Consultez la fiche synthèse de ce projet.

Projet « Développement de méthodes d’analyses spécifiques des principaux postes de dépense en production porcine » (2008)

Ce projet visait à développer et à tester une méthodologie adaptée à divers postes de dépenses :
médicaments et vaccins insémination, frais d’intérêts, frais d’assurance, salaire, frais de propane et électricité, frais de disposition des animaux morts et frais de gestion des lisiers.

Cette méthodologie a été testée en collaboration avec un groupe de producteurs qui fournissaient les données économiques, techniques et qualitatives. Les méthodes d’analyse ont été diffusées et partagées à l’ensemble des conseillers afin de contribuer à l’amélioration de la capacité de gestion des producteurs de porcs du Québec etd de solidifier la compétitivité des entreprises porcines et québécoises.

Consultez le rapport final de ce projet.

Projet « Estimation du potentiel économique de nouveaux caractères génétiques et développement d’un outil de calcul des valeurs économiques des indices paternel et maternel. » (2007)

Ce rapport de recherche, déposé au mois de février 2008, propose des modèles de calcul et des valeurs économiques pour des caractères d’intérêt en sélection génétique.

Les valeurs économiques de ces caractères ont été calculées pour un contexte porcin global québécois et actuel, tandis que les modèles de calcul sont adaptables à différents contextes porcins et à différentes périodes.

Consultez le rapport du projet.